Caroline Peltier, orthoptiste

DSC08009L’orthoptie, c’est la kiné des yeux. Certes, mais encore…

Les tests pratiqués sont dits optomoteurs, et vont mesurer les mouvements oculaires conjugués. Ce type de dysfonctionnement occasionne principalement des troubles de la lecture, lorsque le mouvement oculaire se fait par saccade notamment.

 

Il y a aussi les tests de vergence, l’aptitude à loucher, qui va conditionner la capacité des yeux à faire le point de près (convergence), ou de loin (divergence).

Est également évalué un éventuel torticolis associé. Un aimant posé sur le coin externe de l’oeil peut supprimer temporairement les tensions musculaires locales et permettre des tests sur des muscles neutralisés.

Lors de la lecture d’un bilan d’orthoptie, on peut retenir que plus la formule est longue, plus le problème est important.

La réadaptation pourra également traiter des problèmes type basse vision, adaptation aux verres progressifs, aide lors d’atteintes type DMLA ou glaucome…

On traite sur correspondances rétiniennes normales. Les muscles essentiellement travaillés sont les droits internes et externes.