Prévention et traitement des plagiocéphalies

 

Conférence du Dr Thierry Marck, pédiatre :

Plagiocéphalies : Prévention et traitement

 

Le repositionnement de la tête et des idées, une histoire de bon sens.

 

L’examen néonatal des arcatures corporelles, céphaliques et cervicales devrait être systématique. Le torticolis congénital devrait être considéré comme une urgence orthopédique. On peut pour cela mesurer l’indice crânien, avec un mètre flexible ou une ficelle :

largeur x 100 / profondeur = 78 < Norme > 80%

Concernant le couchage, il faut prendre en compte que la courbure vertébrale d’un nouveau-né est la cyphose, hanches en flexion, avec un crâne mou, donc déformable. De 0 à 1 mois, le décubitus strict est aphysiologique, et par voie de conséquence : anxiogène, douloureux, instable et déformant.

Le latérocubitus en revanche est physiologique : il est stable, ne présente aucun risque de mort subite du nourrisson, et respecte la courbure dorsale et la flexion des hanches. Il ne présente de risque que si l’enfant est emmailloté ou dort avec ses parents (par l’inclinaison du matelas sous le poids des parents peut le faire rouler sur le ventre).

 

La prévention consistera donc à alterner les contacts, de préférence sous surveillance. Pas de calage, changer régulièrement de côté, inverser régulièrement la position tête – pieds pour changer la stimulation, varier de même les positions du porte-bébé et lors de l’allaitement ou du biberon. On évitera les appuis crâniens lors des éveils : surtout pas de transat ni de cosy, préférer le procubitus, voire la position assis (cette proposition a été beaucoup discutée lors des autres conférences, notamment celle de Michèle Forestier). Attention aux matelas trop mous, anti-reflux, à mémoire de forme et aux cale-bébé qui limitent la liberté de mouvement (là aussi, proposition débattue dans les autres conférences, notamment celle d’Alain Gautier). Il conviendra bien sûr d’informer les parents en leur recommandant notamment d’observer leur enfant.

Le traitement positionnel consistera essentiellement en un positionnement sur le côté avec un coussin adapté, dès lors qu’une déformation est constatée jusqu’à sa disparition, ou jusque 4 – 5 mois.

 

 

association-plagiocephalie-info-et-soutien.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *